10 technologies de pointe pour la protection de l’environnement

la protection de l'environnement

Si autrefois, la technologie ne rimait pas avec l’écologie, maintenant, il y en a qui participent à la protection de l’environnement. Découvrez ci-après 10 technologies innovantes qui peuvent aider à protéger et à sauver la planète.

L’intelligence artificielle pour sauver l’environnement

intelligence artificielle

Lire également : La construction écologique en France : Innovations pour un avenir plus vert

Microsoft est en train de mettre en place le programme IA pour la Terre. Plus de 200 subventions de recherche ont déjà été accordées pour des équipes qui souhaitent appliquer l’IA pour des projets de sauvegarde de l’environnement. Des projets liés à la biodiversité, l’agriculture, l’eau ou encore le climat utilisent déjà l’IA.

La fusion nucléaire pour obtenir une énergie durable

La fusion nucléaire

A voir aussi : Comment la France réduit-elle son empreinte carbone grâce aux technologies vertes ?

L’énergie qui alimente le soleil est l’hélium obtenu suite à la fusion de noyaux d’hydrogène. Les scientifiques ont cherché à reproduire ce processus pour obtenir une énergie durable. Cette énergie permet d’éviter l’émission de carbone et est donc plus favorable à l’environnement. Outre l’émission de carbone, la fusion nucléaire permet aussi d’éviter les déchets nucléaires radioactifs. Pour l’instant, la technologie n’est pas encore finalisée, mais certains chercheurs prévoient son déploiement d’ici 15 ans.

Le PSC : le piégeage et le stockage de CO2

sauver l'environnement

Le CO2 fait partie des éléments majeurs qui provoquent la dégradation de l’environnement et du climat. Pour sauver l’environnement, des chercheurs ont mis en place une technologie innovante qui consiste à piéger et à capturer le CO2. Cette technologie est le PSC. Le CO2 capturé est ensuite recyclé (utilisé pour les plantes sous serre par exemple).

Les réseaux intelligents pour éviter la surproduction

Les réseaux intelligents fonctionnent avec une technologie de déploiement, d’automatisation et de détection. Cela permet d’injecter l’énergie nécessaire en fonction des besoins des foyers. L’énergie en question est ensuite réinjectée pour gérer la surproduction. Les réseaux intelligents utilisent de l’énergie renouvelable qui peut être recyclée. Ils permettent aussi l’économie d’énergie en commandant les appareils de s’éteindre tout seul par exemple.

Les capteurs d’environnement pour mesurer et surveiller l’environnement

Comment sauver l’environnement si on ne sait pas vraiment ce qui lui nuit ? Les capteurs d’environnement font partie des technologies qui permettent de sauver l’environnement, car ils permettent de détecter ce qui cause du tort à l’environnement, d’adopter les bonnes stratégies et les bons plans d’action.

Les batteries aqueuses à flux de soufre

C’est la société Form Energy qui a développé en premier cette technologie. Ce qui diffère cette batterie des autres, c’est le temps de stockage qui est plus élevé comparé à celui des autres batteries, y compris des batteries lithium. Grâce à ce genre de technologie, on peut stocker facilement et durablement les énergies produites par les éoliens et les solaires.

La production de fausse viande pour réduire la déforestation, la désertification et l’émission de gaz à effet de serre

L’élevage des bovins pour la consommation de viande nuit énormément à l’environnement, car cela provoque l’aridité du sol et la déforestation. L’élevage des bovins provoque aussi une émission anthropique de gaz à effet de serre. Parmi les technologies qui permettent d’éviter tout cela, il y a la fausse viande. Des entreprises comme Impossible Foods ou encore Beyond Meat en proposent.

Le plastique végétal comme alternative au plastique à usage unique

Le plastique à usage unique fait partie des fléaux qui nuisent à l’environnement. Pour sauver ce dernier, une nouvelle technologie a été créée : le plastique végétal. Il est biodégradable et est déjà fabriqué par quelques entreprises comme Avani Eco par exemple. À noter juste que pour sauver l’environnement, il faut faire la différence entre les bioplastiques qui ne sont pas biodégradables et ceux qui le sont.

Le graphène : un matériau flexible, transparent et conducteur

Pour obtenir des matériaux comme le fer, le cuivre et autres, il faut exploiter le sol et cette exploitation nuit grandement à l’environnement. Le graphène est la solution à ce problème. Ce matériau révolutionnaire, d’une épaisseur d’un seul atome, sera probablement la pierre angulaire de la renaissance de la planète. Il est transparent, flexible et hautement conducteur. On peut l’utiliser dans le transfert d’énergie, la filtration de l’eau, etc.

Le verre solaire pour générer de l’énergie

Le verre solaire est un matériau transparent apte à capter et à transformer l’énergie solaire en électricité. Actuellement, des scientifiques de l’Université du Michigan cherchent à réaliser un verre solaire capable d’apporter une efficacité énergétique de 15 % sans pour autant impacter la luminosité. Leur but est d’atteindre cette efficacité énergétique tout en permettant à 50 % de la lumière de traverser le verre solaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *